Le Blog Maniatux

Bienvenue sur internet

Debian : réparer les comptes systèmes par défaut

Rédigé par Xavier - - aucun commentaire

J'ai supprimé le user backup sur mon serveur Debian car je pensais que c'était un compte de test créé par moi-même. En fait non c'est un compte système car j'ai vu sur un autre serveur qu'il existe aussi avec l'uid 34. Donc à partir de là, j'ai du trouver un moyen de réparer mes bêtises.

La première solution consiste à utiliser les commandes suivantes :

# useradd -d /var/backups -g 34 -M -s /bin/sh -u 34 -U backup
# groupmod -g 34 backup

La seconde solution, beaucoup plus simple est la suivante :

# dpkg-reconfigure base-passwd

Et voilà !

Des stats Debian intéressantes

Rédigé par Xavier - - 2 commentaires

Lors de l'installation de Debian, il vous est demandé si vous souhaitez alimenter les statistiques chez Debian (popularity contest). Ne vous êtes-vous jamais demandé à quoi ça sert ? Eh bien ça sert à ça.

[Cliquez sur l'image pour accéder au site avec le détail des installations par architecture]

Sans réelle surprise c'est l'architecture amd64 qui est de loin la plus utilisée suivie par l'i386. armel et powerpc sont également assez utilisés, en revanche c'est le vide ou presque pour les autres. Ainsi ppc64 et sparc64 ne semblent quasiment pas utilisés tandis que kfreebsd-amd64 et kfreebsd-i386 sont anecdotiques. Quant à hurd-i386 n'en parlons pas.

Ces statistiques intéressantes montrent le nombre important d’architectures voire noyaux supportés par Debian, mais mettent en valeur le fait que certaines plateformes ne sont quasiment pas utilisées.

Retour à Caldav + Carddav avec Yunohost

Rédigé par Xavier - - 12 commentaires

Avoir un agenda et des contacts synchronisés avec un serveur, c'est quand même pratique. Prenez vos rendez-vous sur votre smartphone et retrouvez-les sur votre ordinateur la seconde d'après. Changez de smartphone et récupérez toutes vos données juste en rétablissant l'accès à votre cloud. Il existe des tas de solutions pour cela, la première qui me vient à l'esprit est Activesync, un connecteur permettant de relier un périphérique aux services Microsoft ou à un serveur Exchange d'entreprise. C'est ce que j'utilise actuellement, il m'arrive de noter des rendez-vous persos dans l'agenda pro (il y a une option pour les rendre invisible aux autres). Mais ce n'est pas parfaitement idéal, puisque j'ai un YunoHost tout neuf autant en profiter.

Carddav et Caldav ne sont pas nouveaux pour moi, j'avais déjà fait quelques tentatives de synchronisation avec Owncloud, mais la complexité de l'ensemble et le manque de fiabilité (j'ai perdu des tas de contacts) m'ont fait basculer par défaut chez Google puis sur le serveur Exchange de l'entreprise. Mais avec YunoHost j'ai pu installer Baikal très facilement, qui n'est rien d'autre qu'un serveur Carddav / Caldav. Je n'ai pas confiance en Owncloud, mais je suis prêt à donner une chance à Baikal.

Une fois Baikal installé, il est automatiquement relié à l'annuaire LDAP et va créer un calendrier et un carnet de contacts par défaut associé à votre compte. Une "tuile" Baikal apparait sur votre portail SSO :

Baikal dispose d'une interface d'administration accessible en cliquant sur la tuile et en rajoutant /admin dans l'URL. Elle est plus ou moins réussie à mon goût. Elle s'en tient au rôle de serveur : créez vos calendriers et carnets de contacts, mais vous ne pouvez pas voir ce qu'il y a dedans à moins de connecter un client tiers. Pas facile pour les tests de synchronisation.

Côté client j'utilise les outils suivants :

  • Thunderbird + Connecteur SOGO (permet d'ajouter le support Carddav au gestionnaire de carnets d'adresses) + Lightning (ajoute un calendrier qui supporte Caldav) pour le desktop
  • AgentDav pour le web (pour les agenda uniquement, est disponible en app YunoHost)
  • Android + Application CardDav-Sync + Application CalDav-Sync pour la partie mobile

YunoHost manque malheureusement de documentation. L'installation de Baikal se fait en quelques clics, en revanche l'URL des connecteurs Caldav et Carddav n'est mentionnée nulle part. J'ai du aller chercher dans le INSTALL.md du github de baikal. J'en ai profité pour rédiger une petite page de documentation et la soumettre à YunoHost pour publication sur leur site.

  • Connecteur Caldav (Thunderbird + Lightning) : https://domain.com/baikal/cal.php/calendars/username/default
  • Connecteur Carddav (Thunderbird + SOGO) : https://domain.com/baikal/card.php/addressbooks/username/default/

Pour le moment la synchronisation entre les différents périphériques se passe bien. Je laisse couler quelques jours avant de juger de la fiabilité de l'ensemble (consommation batterie, réussite de la synchronisation, résolution des conflits...).

Le menu démarrer de Windows 10 est-il trompeur ?

Rédigé par Xavier - - 4 commentaires

L'une des "nouveautés" importante de Windows 10, c'est le retour du menu démarrer. En effet dans Windows 8 son absence a fait hurler beaucoup d'utilisateurs et cela créé des problèmes en utilisation entreprise + multi-utilisateurs. En effet le fait d'installer un logiciel créé des lanceurs sur le startscreen en cours, mais pas celui des autres utilisateurs. Cas typique : en entreprise vous utilisez votre compte administrateur pour préparer un ordinateur avec des logiciels tels que Office. Mais lorsque l'utilisateur ouvre sa propre session il n'a alors plus aucun lanceur et il faut donc passer sur sa machine pour lui en créer en allant chercher dans C:\Program Files (x86)\. Multipliez cette manipulation par le nombre d'ordinateurs à préparer et vous verrez que le temps total nécessaire est juste hallucinant. Soit Microsoft veut relancer les embauches dans le secteur IT, soit ils ont pensé Windows 8 pour une utilisation mono-utilisateur + cloud...

En voyant des captures d'écran du menu démarrer de Windows 10 je me suis demandé s'il ne s'agissait pas simplement d'un Startscreen déguisé en menu démarrer. J'ai donc décidé de jeter un oeil à cela.

Windows 10 est disponible en préversion et téléchargeable par tous, comme le dit Korben. VirtualBox peut faire tourner Windows 10, mais je recommande plutôt VMware car les vmtools permettent d'adapter la résolution d'affichage de manière correcte (alors que sur vbox les guest utils refusent catégoriquement de s'installer).

Cela a bien l'air d'un menu démarrer, mais au premier coup d’œil on peut déjà déplorer l'absence de l'élément "Panneau de Configuration" que Microsoft semble vouloir évincer car l'utilisateur devrait déléguer tout cela au cloud. Heureusement on le retrouve en faisant un clic droit > Control Pannel sur le bouton Windows en bas à gauche. On le retrouve aussi dans All Apps > Windows System > Control Pannel. Jetons un oeil aux autres éléments de "All Apps" (tous les programmes) pour voir si on y retrouve la même chose qu'avant.

J'ai installé Firefox et Pidgin sur Windows 10. Normalement cela aurait du créer deux dossiers dans le menu démarrer > tous les programmes que l'on voit sur la capture d'écran ci-dessus. Or ce n'est pas le cas. Par contre il y a un lanceur Pidgin et un lanceur Firefox. Si je change de session utilisateur et retourne dans le menu démarrer, Pidgin et Firefox y sont toujours, c'est très bien.

Tu t'en sort bien Windows 10, j'ai failli t'accuser d'user de tromperie pour amadouer les gens fâchés avec Windows 8, mais tu as bien joué le jeu, le menu démarrer est un bon compromis entre le Startscreen voulu par Microsoft et le menu archaïque tant aimé par les utilisateurs surtout en entreprise.

Si Windows 10 peut corriger d'autres points qui fâchent, notamment la lenteur excessive d'installation des mises à jour (jusqu'à 5 heures pour passer de Windows 8 à Windows 8.1), il peut alors être une bonne surprise et être un digne successeur de Windows 7.

Classé dans : Windows - Mots clés : aucun