Le Blog Maniatux

Bienvenue sur internet

Debian : Configurer le réseau ipv4 d'un container LXC

Rédigé par Xavier - - aucun commentaire

A rajouter dans le /var/lib/lxc/mycontainer/config :

# networking
lxc.network.type = veth
lxc.network.flags = up
lxc.network.link = lxcbr0
lxc.network.ipv4 = 192.168.0.3/24
lxc.network.ipv4.gateway = 192.168.0.254

lxcbr0 est à remplacer par le nom du bridge sur l'hôte.

Puis ensuite supprimer ou renommer le /var/lib/lxc/mycontainer/rootfs/etc/network/interfaces. Alternativement il est possible de juste commenter les lignes qui se rapportent à eth0.

Cette manipulation ne "verrouille" pas le container sur 192.168.0.3, il est toujours possible à l'aide de DHCP d'obtenir une autre adresse...

Lettre à moi-même en 2007

Rédigé par Xavier - - 13 commentaires

Cher Xavier de 2007, si tu trouves cette lettre, c'est que le module "voyage dans le temps" de systemd a fonctionné. Ah, tu ne connais pas encore systemd ? Tu finira par le découvrir...

Je t'écris en 2014, toi tu es en 2007 et donc tu es étudiant en apprentissage, tu loge dans ton 25m² et tu as la chance d'avoir une connexion Numéricable à 30Mbps. Ton ordinateur est un Dell Inspiron 9400 équipé d'un Core 2 duo, 2GB de ram et une carte graphique Nvidia 7900GS, il tourne probablement sur Ubuntu, la distribution en vogue dont on pouvait recevoir les CD gratuitements. Emporté par l'enthousiasme des blogueurs et lassé par le vieillissant Windows XP, dégouté par le tracteur Windows Vista tu rêve qu'un jour Linux les écrase tous et remporte la bataille du desktop.

En 2014 j'ai un travail, la fibre optique à 100Mbps, un ordinateur de gamer avec un Intel i7 (le haut de gamme que tu ne connais pas encore, il arrivera après les Core 2), une Nvidia GTX670 qui fait tourner des jeux photoréalistes, et 8GB de ram. Oui, 8GB, ça parait énorme pour 2007 non ? Mon ordinateur portable est 100% Intel car tu verra que Nvidia et AMD (AMD a racheté ATI...) c'est toujours pas la joie sur Linux. Je tourne sous Manjaro, une dérivée de Archlinux, que tu ne connaissais pas à l'époque car Ubuntu éclipsait vraiment tout.

En 2014, Linux a vaincu. Il n'a pas vaincu le desktop, car le successeur de Windows Vista, nommé Windows Seven, est une petite bombe. Il a corrigé tous les défauts de Vista et crois-moi, pour avoir eu des centaines de XP et des centaines de Seven en entreprise, ce dernier est mille fois mieux. En revanche Linux a vaincu sur la mobilité. Toi qui est en 2007 tu as probablement entendu parler de l'iphone, sorte de mélange entre un téléphone et un ordinateur, qui ne va pas tarder à sortir. L'iPhone va être suivi rapidement par Android, un système d'exploitation mobile basé sur Linux et développé par Google qui est encore gentil à ton époque. Android va rapidement innonder le marché des smartphones mais aussi des tablettes. Une tablette ? Oh tu verra vite ce que c'est.

Chose impensable en 2007, Steam existe sur Linux, et Valve va bientôt sortir une "Steambox" sorte de console de salon fonctionnant sur Linux. Et donc, de plus en plus de jeux sont disponibles en natif sur Linux. Ainsi j'ai pu jouer à Half Life et Half Life 2 en natif, et certaines grosses nouveautés comme Borderlands que tu ne connais pas encore est également porté, dès sa sortie. Oh, à propos, je sais que tu viens de finir Half Life 2 Episode 2 et que tu es impatient de jouer à l'Episode 3 dans 1 ou 2 ans. Eh bien... continue de patienter. Et n'use pas trop de la blague "quand Duke Nukem Forever sortira" car il est finallement sorti en 2011.

Pour en revenir à la mobilité, en 2014 c'est un enjeu majeur. Tout le monde a son smartphone Android ou Apple, les forfaits 3G et même 4G sont abordables, nous sommes tous connectés à internet en permanence. On ne parle plus que " d'appareils connectés ", c'est à dire des gadgets pilotables par internet, et de nouveaux marchés s'ouvrent sur la domotique. Les smarphones et tablettes ont pris une place tellement importante que beaucoup ont prédit la mort des ordinateurs traditionnels (fixes et portables), mais nous en sommes encore loin, car ils restent une valeur sûre pour les entreprises. Les appareils mobiles eux semblent être emportés par un marché qui va beaucoup trop vite, tiré par l'avant grâce à l'obsolescence programmée dont on parlera beaucoup dans les années à venir.

Concernant les distributions Linux, bien peu de surprises sur les survivants. Debian, Ubuntu, openSuse, Fedora, RedHat, Archlinux, Slackware sont toujours là. Mandriva est une exception car elle a subit une crise majeure qui a fait fuire la majorité de la communauté, partie créer sa propre distribution : Mageia. Toutes les distributions ont fait d'énormes progrès dans la prise en charge du matériel. Aujourd'hui tout fonctionne out-the-box dès l'installation, alors qu'en 2007 tu te bagarre encore avec ton xorg.conf et ton ndiswrapper. Ubuntu a perdu beaucoup d'estime de la part des utilisateurs, car tout comme Windows Vista elle a tenté d'imposer aux gens une nouvelle interface qui ne plait pas, et utilise un applet de recherche qui envoie les données vers Amazon. Associé au fait que beaucoup d'autres distributions sont devenues faciles d'accès, une brèche s'est ouverte. On parle donc de Linux Mint qui serait LA distribution la plus utilisée en 2014, mais c'est en fait une Ubuntu avec une interface style Gnome 2 (oui Gnome 2 n'existe plus, la 3 ne fait pas l'unanimité non plus).

Pour conclure cette lettre, l'informatique est un univers qui subit énormément de remous. Les comportements changent et 7 années ont suffit à transformer un OS de bidouilleur en système de référence pour la mobilité. SteamOS nous donne l'espoir qu'il le deviendra également pour les jeux vidéo ou qu'il fera de l'ombre à Windows. Je ne sais pas où nous allons, mais j'ai l'impression qu'un bon vieil ordinateur fixe ou portable restera une valeur sûre pour encore bien des années...

systemctl timetravel.service stop

Debian : réparer les comptes systèmes par défaut

Rédigé par Xavier - - aucun commentaire

J'ai supprimé le user backup sur mon serveur Debian car je pensais que c'était un compte de test créé par moi-même. En fait non c'est un compte système car j'ai vu sur un autre serveur qu'il existe aussi avec l'uid 34. Donc à partir de là, j'ai du trouver un moyen de réparer mes bêtises.

La première solution consiste à utiliser les commandes suivantes :

# useradd -d /var/backups -g 34 -M -s /bin/sh -u 34 -U backup
# groupmod -g 34 backup

La seconde solution, beaucoup plus simple est la suivante :

# dpkg-reconfigure base-passwd

Et voilà !

Des stats Debian intéressantes

Rédigé par Xavier - - 2 commentaires

Lors de l'installation de Debian, il vous est demandé si vous souhaitez alimenter les statistiques chez Debian (popularity contest). Ne vous êtes-vous jamais demandé à quoi ça sert ? Eh bien ça sert à ça.

[Cliquez sur l'image pour accéder au site avec le détail des installations par architecture]

Sans réelle surprise c'est l'architecture amd64 qui est de loin la plus utilisée suivie par l'i386. armel et powerpc sont également assez utilisés, en revanche c'est le vide ou presque pour les autres. Ainsi ppc64 et sparc64 ne semblent quasiment pas utilisés tandis que kfreebsd-amd64 et kfreebsd-i386 sont anecdotiques. Quant à hurd-i386 n'en parlons pas.

Ces statistiques intéressantes montrent le nombre important d’architectures voire noyaux supportés par Debian, mais mettent en valeur le fait que certaines plateformes ne sont quasiment pas utilisées.